France-Fourgon.com
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

France-Fourgon.comConnexion

France-Fourgon.com : Forum de fourgons aménagés

descriptionIslande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk EmptyIslande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk

more_horiz
Bonjour
Je projette un circuit en Islande l'été prochain. Les routes extérieures ne semblent pas poser de problème, mais l'accès à certains sites de l'intérieur est souvent difficile sinon impossible pour un simple fourgon, même en été. En règle générale j'utilise mon vélo 20 a 30 km autour de mon fourgon, mais est ce faisable en Islande? Autrement dit, les vélos rendent-ils service?
Trouve-t-on des bus 4x4 pour ces routes?
Merci d'avance
Christian

descriptionIslande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk EmptyRe: Islande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk

more_horiz
Bonjour, J'y suis allé il y a 2 ans. Les routes extérieures, pas de pb! en très bon états. En revanche, la plupart des routes intérieures sont interdites au 2 roues motrices. En vélo, faisable. Mais il n'y a pratiquement pas de pont pour franchir les rivières. Faut passer à gué! J'avais loué un 4X4 et c'est impressionnant chaque fois que t'en a un à passer!
Sinon, pour accéder aux sites à l'intérieur du pays, il y a des bus (tout terrain!). Je ne sais pas combien de temps de penses rester là-bas, mais il y a de quoi voir en restant sur la route principale qui fait le tour de l'Islande. Pays magnifique. Le temps est un peu rude! Pays cher! A+

descriptionIslande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk EmptyRe: Islande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk

more_horiz
:bonjour2: Les routes en Islande..
http://international-photographer.com/maps/iceland/
https://en.ja.is/kort/?type=map
http://www.road.is
Activité des volcans en direct !
http://www.jonfr.com/volcano/

descriptionIslande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk EmptyRe: Islande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk

more_horiz
Bonjour,
Les passages à gué ne sont pas toujours praticables à pied ou en vélo, d'après un ami qui a parfois du attendre le passage d'un véhicule pour traverser.
Il y a aussi une piste à creuser (vu sur le Routard) avec les échanges de maison et véhicule plus adapté avec un islandais qui souhaite venir en France.
@+
Stéph.

descriptionIslande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk EmptyRe: Islande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk

more_horiz
Merci pour ces précisions, si je comprends bien, les passages à gué limitent les déplacements à vélo, les bus 4x4 peuvent être une solution.
l'échange de maison peut-être une solution dans certaines régions, mais en Islande, comme souvent, j'ai envie de profiter de la nature, donc de bouger.
Christian

descriptionIslande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk EmptyRe: Islande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk

more_horiz
crocodile dundee a écrit:
Bonjour
Je projette un circuit en Islande l'été prochain. Les routes extérieures ne semblent pas poser de problème, mais l'accès à certains sites de l'intérieur est souvent difficile sinon impossible pour un simple fourgon, même en été. En règle générale j'utilise mon vélo 20 a 30 km autour de mon fourgon, mais est ce faisable en Islande? Autrement dit, les vélos rendent-ils service?
Trouve-t-on des bus 4x4 pour ces routes?
Merci d'avance
Christian
Bonjour,
Sur l'intérieur il y a des bus 4x4.
Il peut y a voir énormément de vent très sportif en vélo !
:bonjour2:

descriptionIslande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk EmptyRe: Islande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk

more_horiz
bonjour , en vélo sur les routes non revêtue en Islande attention à la poussière quand il fait sec et aux projections de terre quand il pleut au passage des véhicules ,

descriptionIslande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk EmptyRe: Islande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk

more_horiz
bonjour, En Islande, les routes secondaires sont mauvaises, les gués parfois infranchissables, il pleut souvent et surtout il y a énormément de vent sans parler de la température ( comme on dit, ça se mérite ). On voit beaucoup de cyclistes sur la route N°1 qui fait le tour, mais on ne les voit pas beaucoup sourire !!!! Nous y sommes allés en trafic en 2016 ce dernier n'a pas supporté les pistes ( à cause des pneus ? ) et il a fallu redescendre une fois  ... en marche arrière. Nous avons pris le bus 4x4 pour thorsmork et un bus normakl pour le landmannarlaugar. Prix en rapport avec le pays 120 euros aller retour à deux pour 30 kms ce qui fait aux alentours de 240 euros pour deux excursions. Sensations garanties ( vaut mieux être à l'avant du car ). Vaut mieux dormir sur place ( ce que l'on n'a pas fait ) une nuit. Il est préférable de réserver le bus avant dans une agence de tourisme et de ne pas partir de Reykjavik mais d'un arrêt le plus proche possible de la piste. Seljalandsfoss pour Þórsmörk par la 249 ( y'a un camping près des chutes ) et au centre de Leirubakki sur la 26 pour le landmmanarlaugar. Au Land, le temps était tellement mauvais que les accès aux pistes étaient restreints à des randos de deux heures ( au dessus trop de brouillard et risques de se perdre ) plus le gros gué à l'arrivée, ça fait beaucoup pour un vélo.  Faut aussi penser que quand tu vas prendre le billet de bateau, si tes vélos sont à l'arrière il va falloir rajouter 1 m à la longueur du véhicule et comme on a payé 2100 euros pour la traversée avec un 4,80 m et deux nuits en dortoir collectif, fais bien ton calcul car hormis Reykjavik, tous les bleds se traversent en moins d'un quart d'heure à pied. Sur les pistes en lave tu risques en plus de bouffer du pneu. Mais bon y'en a qui le font, les survivants pourront t'en parler. Après y'a tellement de belles choses à voir, que c'est dommage de passer son temps à souffrir sur le vélo ( avis personnel qui ne regarde que moi qui a été 15 ans dirigeant d'un club de VTT et qui sait ce que souffrir sur un vélo veut dire Very Happy ).

descriptionIslande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk EmptyRe: Islande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk

more_horiz
Bonjour,
Un p'tit mot sur l'Islande en passant, puisque j'y ai passé 3 semaines en 2015...
Les routes sont asphaltées sur quelques parties de l'île comme la N1 qui en fait le tour complet et quelques autres autour des agglomérations.
Puis ils y a les pistes dont certaines sont théoriquement praticables en 2 roues motrices... mais en pratique, je confirme ce qui a été dit : poussière ou boue, au choix, et pierre de lave qui bouffe les pneus ou les crèvent, mais pas trop de difficulté de terrain (gués absents ou minuscules, pistes roulantes, pas d'obstacle, etc...)
Puis il y a les routes F, en fait des pistes réservées aux 4X4 : gués profonds et/ou avec du courant, cailloux/rochers, et surtout, s'y l'on y met les pneus en 2 roues motrices l'assurance ne marche plus !
La solution du 4X4 de location ou du bus 4X4 (lignes régulières en gros bus 4X4 ou lignes privées à la demande avec minibus 4X4) semble bien plus raisonnable que le fourgon ou le vélo.
Le pneus de vélo risquent d'avoir du mal avec les graviers de lave coupante, puis il y a le vent, les gués infranchissables en vélo, etc... et je confirme, sur la N1 on en voit... mais en dehors, il 'y a pas foule.
Cordialement,
Michel

NB : j'ai expérimenté les trois variantes : bus 4X4, minibus 4X4 et 4X4 dans des endroits différents.
Aller en Islande en ne faisant que la N1 tout autour de l'île, c'est fabuleux !
Mais prendre un 4X4 et passer des gués, prendre un bus et s'enfoncer dans le centre de l'île ou un minibus pour aller dans la région des volcans... c'est magique !
Et ne peut pas le voir partout sur terre !

descriptionIslande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk EmptyRe: Islande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk

more_horiz
Bonjour,
Le vélo en Islande, comme Michel le dit, c’est possible mais faut aimer !!
On était allés là-bas en 1983, on avait loué un 4x4 et le soir on plantait la tente où on voulait (à l’époque, c'était possible et on n’a pas rencontré beaucoup de touristes !). Je me souviens d’un jour où on roulait dans un désert de lave noire avec beaucoup de vent et de pluie (somptueux !), on a doublé un cycliste (un islandais) qui faisait le tour de l’île. Vu le temps, on s’est arrêté et on lui a proposé de le prendre avec nous (le vélo sur le toit, il y avait une galerie), il ne s’est pas fait prier ! une belle rencontre de plus ! En tout cas ça ne nous a pas donné envie de le faire en vélo (pourtant on aime ça).
Sinon, l’Islande est un pays fabuleux, mais ça ce n’est pas original, tout le monde est d’accord, me semble-t-il, peut-être juste un peu trop fréquenté à mon goût maintenant, mais ça ne doit pas empêcher d'y aller si on peut…
Jean Luc

descriptionIslande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk EmptyRe: Islande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk

more_horiz
Qu'est-ce qu'on entend par 'très fréquenté ?' en parlant de l'Islande. A part quelques cars au Blue Lagoon, et dans le triangle d'or voire dans Laugavegen à Reykjavik, le pays est particulièrement vide. jamais d'attente nul part,magasins, musées, activités, jamais de bouchons, des espaces vierges de toute présence à la beauté hostile dans toute sa désolation. Dans certains commentaires on a l'impression d'être sur la place Saint Marc en plein mois de juillet ou sur les ramblas à 18 heures. Après si vraiment tu trouves que c'est encore trop plein de touristes, il te reste les Féroé ...

descriptionIslande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk EmptyRe: Islande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk

more_horiz
Effectivement, la notion de "très fréquenté" est très relative, il reste de la place. Cependant, très récemment des islandais me faisaient remarquer que même si ils s'en réjouissaient (d'un point de vue économique, mais aussi du plaisir de faire connaitre leur pays) l'augmentation considérable du nombre de touriste peut poser des problèmes environnementaux dans un pays à l'écosystème fragile. On est passé de 310 000 touristes en 2000 à plus de 2 millions en 2017 pour un pays de 300 000 habitants (je n'ai pas trouvé les chiffres de 1983, sûrement quelques milliers). Ils sont donc obligés d'imposer quelques contraintes, certains envisagent même de réguler le nombre de visiteurs (?) à partir de 2018. Mais rassurez vous, l'Islande reste un pays fantastique avec encore de grands espaces... si on peut il ne faut pas hésiter à y aller.
En plus, pour préparer le voyage, il existe un nombre incroyable d'excellents écrivains islandais (très bien traduits en français en plus), le festival "Les Boréales" qui vient de se terminer à Caen et en Normandie était justement consacré à l'Islande cette année (littérature, musique, théâtre,..).

descriptionIslande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk EmptyRe: Islande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk

more_horiz
bonsoir , sur le ferry c'est plus sympa de prendre une cabine avec hublot , à bord le restaurant est cher , le self correct , fermé lors de notre retour ( août 2014) ' l'eau en bouteille cherre , on avait pris une petite bouilloire pour le café du matin ou le thé et oublié l'eau , et prévu les repas . Le retour était moins cher avec arrêt aux îles Féroé pour 2ou 3 jours et reprendre le ferry

descriptionIslande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk EmptyRe: Islande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk

more_horiz
Finalement après avoir passé 3 semaines sur place avec un Trafic, on étudie pour les prochains voyages des autotours ponctuels d'une semaine avec location 4x4 sur des endroits ciblés ( F35, fjords de l'est etc ... ). On a fait cette méthode pour l'Irlande en hors saison, c'est concurentiel

descriptionIslande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk EmptyRe: Islande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk

more_horiz
:bonjour2: Une mine d'informations sur l'un des meilleurs blogs sur l'Islande :
https://www.carnets-de-traverse.com/blog/voyage-islande-guide

descriptionIslande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk EmptyRe: Islande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk

more_horiz
oh masette ca doit cailler
moi qui ne me sens bien qu a partir de 28 degres

descriptionIslande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk EmptyRe: Islande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk

more_horiz
C'est fou comme ce post ravive puissamment les souvenirs impérissables de notre périple islandais d'août 2002 !
4x4 et guest house tout le long de la N1 sans trop nous avancer sur les secondaires, rien que cela nous tourneboule encore ... I N O U B L I A B L E !
Ce qui nous en reste de souvenir est d'autant plus troublant qu'à notre retour, la totalité de nos 24x36 ont été  bousillés par le labo chargé du développement ... Bouuuuh ! (le numérique n'existait pas encore :non: )

A ceux qui hésitent encore :  foncez !  Ce pays est unique !

descriptionIslande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk EmptyIslande en fourgon, utilisation des vélos ou des bus

more_horiz
Merci pour vos conseils... les vélos, c'était pour faire des petites balades de 30-40 km maxi autour du fourgon, vous ne m'avez pas encouragé à les prendre (en même temps, ça n'est pas ce que je demandais) , le coté "météo" semble très aléatoire, davantage que ce que j'imaginais, et comme c'est une ile, que j'avais l'intention de rester 3-4 semaines, que les prix sont "extravagants", je crois que cette année je vais aller en Norvège! Vous me direz que c'est cher aussi, je vous répondrais : rien à voir, si on en a assez du mauvais temps, on rentre plus facilement, et le ferry ne me coutera pas 3500 euros A-R.
L'Islande c'est à la mode, je vais attendre les soldes ! Very Happy

descriptionIslande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk EmptyRe: Islande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk

more_horiz
La Norvège c'est aussi assez sportif en vélo, mais c'est plus facile d'accès et tu peux même y aller sans prendre le bateau !!!! Par contre sur le chemin, si tu passes par Copenhague, tu verras ce que le vélo représente là bas ( 1000 kms par an pour un Danois contre 100 environ pour un Français. Bien sûr c'est une moyenne ). Après tu passes en Suède par le pont-tunnel tu remontes les villes sur la côte, à Gothembourg t'as une piste cyclable du camping jusqu'au centre ville à 10 kms de là ( Le camping sauvage est interdit et les prix des campings exorbitant ). Hop  tu passes à Oslo ( montée du Holmenkollen avec le vélo dans le train et redescente par la banlieue vers le centre ville par exemple ). Après tu files sur Lillehammer ( jusque là y'a pas trop de dénivelé ) et tu remontes vers le Nord et les Lofoten ... Variante : tu prends le bateau à Hirthals ( en faisant à un crochet quasi obligatoire par Skagen ) c'est le même port qui dessert la Norvège et l'Islande et tu remontes par les fjords ( là c'est plus dur sujet vélo ). Avantage par rapport à l'Islande: si il pleut trop tu peux te rapatrier vers des cieux plus cléments ( une année on a fini en ... Alsace )

descriptionIslande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk EmptyRe: Islande en fourgon, utilisation des vélos ou des busk

more_horiz
En cas de mauvais temps en Norvège, on peut se rabattre sur la Suède. La chaine de montagne qui sépare les 2 pays peut arrêter les nuages qui se vident sur un versant alors que l'autre reste sec. Je l'ai surtout observé en septembre octobre 2013, quand je voulais voir des aurores boréales. Mauvais temps en Suède, on file en Norvège. En route on croise dans un bivouac un jeune landais qui nous dit qu'il a eu une semaine de beau temps !!! On y va, impeccable pendant 4 ou 5 jours, puis les vents tournent à l'ouest et amènent pluie et tempête. Retour en Suède avec le beau temps dès les sommets franchis.
Bon, pas sûr que ça marche à tous les coups.
privacy_tip Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum